Les caractéristiques du manipulateur

Un individu que l'on qualifie de manipulateur agit au moins selon 8 à 10 caractéristiques parmi cette liste.
En dessous de 8 attitudes, il ne s'agit pas d'une personnalité manipulatrice.

 

• 1 - Il culpabilise les autres, au nom de la conscience professionnelle, du lien familial, de l'amitié, de l'amour, etc.

• 2 - Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.

• 3 - Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions.

• 4 - Il répond très souvent de façon floue.

• 5 - Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.

• 6 - Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.

• 7 - Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu’ils doivent tout savoir, et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.

• 8 - Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l'air, dévalorise et juge.

• 9 - Il fait faire ses messages par autrui ou par intermédiaires (téléphone au lieu du face à face, laisse des notes écrites).

• 10 - Il crée la suspicion et sème la zizanie : divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d'un couple.

• 11 - Il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne (maladie exagérée, entourage "difficile", surcharge de travail, etc.)

• 12 - Il ignore les demandes (même s'il dit s'en occuper).

• 13 - Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (ex : notions d'humanité, de charité, racisme, "bonne" ou "mauvaise" mère, etc.)

• 14 - Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.

• 15 - Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.

• 16 - Il évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion.

• 17 - Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.

• 18 - Il ment.

• 19 - Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète.

• 20 - Il est égocentrique.

• 21 - Il peut être jaloux même s'il est un parent ou un conjoint.

• 22 - Il ne supporte pas la critique et nie des évidences.

• 23 - Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.

• 24 - Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.

• 25 - Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie répondent au schéma opposé.

• 26 - Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.

• 27 - Il produit un état de malaise ou un sentiment de non liberté (piège).

• 28 - Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui.

• 29 - Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre propre gré.

• 30 - Il est constamment l'objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s'il n'est pas là.

 

Comment communiquer avec un manipulateur ?

Ne pas se dévoiler : ne donnez pas une longue explication pour un refus de service qui vous dépasse. Dire « non » sans suite sera une bonne solution pour clore un débat avec un manipulateur.
Exemple : votre collègue de travail vient vous demander de le remplacer durant sa permanence. Or vous ne pouvez pas le faire ! Cette personne qui s’avère manipulatrice essaiera de vous faire faire son travail. Vous allez dire « non ». Si vous voulez vous exprimer plus que ce non, le manipulateur va tenter et avancer pour vous convaincre de faire la tâche.

Ne pas exprimer d’émotion.

• Ne pas se montrer empathique.

• Rester « impersonnel »

• Ne pas montrer au manipulateur qu’on l’a « démasqué »

• Renoncer à une relation équilibrée et partagée.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire